Bromo et Ijen : Les volcans de Java

Votre expédition commence maintenant

C’est parti pour une rencontre qui va changer nos vies ou du moins la bouleverser physiquement et psychologiquement.

L’ascension de ces deux monts (Bromo et Ijen) est une expérience qui te cloue sur place, te coupe le souffle (dans les deux sens) et un must-do si tu passes par Java.

carte java yogyakarta bromo ijen

Cette expédition insolite se décompose généralement en 3 jours/2 nuits car les distances de transports sont assez importantes.

Nous avons eu la chance de gravir ces deux volcans actifs au lever de soleil (car la vue se couvre durant la journée). On va pas te mentir : oui, ça grimpe, encore plus sur Ijen que sur Bromo, il te faut des bonnes baskets et des vêtements chauds (env 5 degré au sommet).

Alors oui cette randonnée est assez atypique et intense, mais elle en vaut clairement le coup.


Pourquoi passer par une agence ?

Voici notre programme très détaillé pour les plus curieux. Nous avons booké par une agence … la tu te dis : “vous êtes flemmards!”  Oui et non ! D’habitude, on préfère faire les choses par nous même comme de grands aventuriers. Cependant, on a consulté vraiment beaucoup de blogs pour ces deux ascensions avec des « pour » et des « contre » le fait de passer par une agence et en calculant le tout : c’est kiff-kiff ! Du coup, pas envie de galérer. Surtout pour négocier quelques roupies pour atteindre la ville la plus proche des cratères là où la mafia règne en maître (= corruption = prix qui enflent).

Trek Tour Bromo Ijen
Petit prospectus de l’agence retenue

Bien entendu, c’est faisable par toi-même, si tu veux prendre le temps et profitez de chaque seconde au sommet mais tu devras penser à t’occuper de tout. En premier, louer une voiture, la montée vers les villages en scooter est quasi impossible, la pente est d’au moins 45/50 degrés. Ensuite, employer des guides sur place. Payer les entrées sur les sites. Booker tes guesthouses (hors de prix bien sûr), le train ou bus pour lier ta ville de départ, les volcans et les guesthouses, la négociation avec les drivers … Bref sur le coup, ça nous semble galère. Surtout tu dois économiser à tout casser 50/60 euros et le fait de l’avoir fait … Ok c’est cool mais on a préféré faire autrement.


Day 1

Départ de Yogyakarta en train jusqu’à Probolinggo.

L’agence propose de faire un ramassage aux hôtels, nous avons pas pris cette option pour 35 000 Rp/pers (2,20€/pers) car nous logions près de la gare (10 min en Grab pour 20 000 Rp – 1,20€ pour deux).

Direction la gare de Lempuyangan Station pour les classes économiques (plus ou moins 8 heures de trajet) = deux trains possibles : Sri Tanjung à 06H00 ou Logawa à 8H50

Autre Option, la gare de Tugu pour les premières classes (plus ou moins 7 heures de trajet) (tarifs différents, compter 100 000 Rp de plus – 6,25€) = Train Rangga Jati à 9H00, ou trajet par mini-bus : ramassage à l’hôtel, ça prend environ 12 heures.

Trajet train Bromo

En train, le trajet passe quand même vite. Un petit film téléchargé en avance, des paysages magnifiques, un wagon nourriture avec un tarif correct (25 000 Rp – 1,55€ le nasi goreng), le voyage passe vite. Les sièges sont plus ou moins confortables, ça dépend de la position dans laquelle tu te mets.

Arrivée à la gare de Probolinggo, un chauffeur nous conduit à une agence pour régler les frais d’entrée de Bromo. Il nous explique ensuite le déroulement de la journée du lendemain.

Puis nous sommes conduits à nos hôtels. Nous avions pris la formule chambre basique avec salle de bain. Il existe 4 formules différentes: dortoir, chambre basique, chambre standard et chambre standard luxe.  Les 4 options se situent dans les deux villages suivants : Ngadisari (la où nous logions) et Cemoro Lawang (le plus près, où se situe le fameux café Lava)

Et là, on tombe sur une super chambre de 80m2 avec salon et une super jolie guesthouse: Yoshi’s guesthouse. Je pense qu’on a eu de la chance, on a sûrement dû être surclassé. Demain levé à 03h.


Day 2

Première partie de la journée :

Réveil très matinal, départ à 03h30, direction PenanJakan Sunrise Viewpoint en Jeep. Il s’agit du point de vue 1, « The Best Place » pour apprécier le lever du soleil sur le massif de volcans. Petite marche d’une dizaine de minutes à l’aide de nos frontales sur un chemin tracé. On attend patiemment… Et là, quel spectacle ! Les couleurs sont indescriptibles et la vue à tomber par terre. On croirais une carte postale ou un poster devant nos yeux.

Lever de soleil Bromo
Oui.. c’est beau

Petit aparté : Après réflexion, je pense qu’on était au view point 2 (le plus bas). Nous pouvions voir d’autres personnes postés plus haut sur une autre montagne. Après tout, ça n’a rien changé, nous étions une vingtaine contre une cinquantaine sur l’autre point de vue : coup de chance.

Retour à bord de la Jeep pour une petite vingtaine de minute. Une bonne grosse pente bien raide pour rejoindre le pied du volcan.

Jeep au désert de Bromo

Paysage désertique, presque apocalyptique, le tout en Jeep, on se serait cru dans Mad Max, c’était vraiment une belle expérience.

Toutes les Jeeps s’arrêtent au même point. Une sorte de parking où nous attendent des dizaines de cavaliers. Ils sont près à nous bondir dessus pour proposer (contre argent bien sur) leurs services pour grimper le volcan.

Une autre marche s’offre à nous, celle de l’ascension du volcan. Assez physique mais tenable, des escaliers sont là pour clôturer (ou achever) ta montée au cratère. Ah je vous jure on s’en est pris des claques pendant ce trek.

Cratère de Bromo
Intérieur du cratère d'Ijen
L’odeur de souffre est présente quand on arrive au sommet
Cavaliers sur Bromo
Vue de Bromo

Il est possible de faire le tour de cet immense cratère mais attention au temps car tu as une heure donnée par ton guide (qui est suffisante : trainer au sommet faire des photos cadrées, rêver,…) pour revenir à la Jeep.

Vue du désert de Bromo

Retour directe à notre guesthouse pour se laver (penses à ne pas mettre des vêtements neufs, il y a beaucoup de poussières) et déjeuner.

Deuxième partie de la journée :

On vient déjà de s’enquiller 7h dans la vue mais c’est pas terminé, il nous reste 7h de route (en mini van cette fois-ci) pour rejoindre notre deuxième moment fort : Ijen, le volcan de soufre.

Petit arrêt par la même agence (à Probolinggo) pour une explication de notre périple à venir. Et départ immédiat avec un arrêt lunch pour combler les affamés.

Arrivée tardive (env 17h30/18h) à Sempol Village dans une guesthouse nettement moins luxueuse (Catimor Guesthouse) mais peu importe car la nuit sera très courte.

Petit aparté : L’auberge bénéficie de deux piscines : une tout ce qu’il ya de plus basique et la deuxième est reliée avec les Hot Springs se situant à quelques mètres. Ni une ni deux, en maillot et hop dans l’eau chaude.


Day 3

Réveil très mais alors très matinal : 00h30 pour un départ à 01h00. Env 1h de route et on arrive au parking du volcan. La horde de vendeurs de lampes frontales et de bonnets nous accueillent ainsi que Choukran notre guide pour cette ascension.

On nous avait dit qu’on allait en ch***, pardonnez moi mais le mot est faible. Nous sommes plutôt sportifs mais cette montée nous a vraiment achevé. C’est 1h30 de pente à 45/50 degré sans répit, dans le noir, dans le froid avec les indonésiens et leurs petites charrettes qui nous proposent leur service contre argent encore une fois. Qui souhaite le faire est libre mais on a trouvé ça assez horrible de se faire tirer par trois personnes dans une pente aussi raide! On aura au moins la satisfaction de l’avoir monter par nous même !

Update de Randy, pour lui la monter n’était aussi terrible que ça.

Une fois au sommet direction le cratère qu’on ne distingue pas mais on peut deviner où il se trouve à cause de l’odeur de souffre très imposante qui s’en dégage. Des masques sont fortement conseillés et fourni dans le package.

Masque à Gaz pour Ijen

Nous étions censé descendre dans le cratère pour observer les “blue fire” émanant du lac mais le taux de toxicité étant tellement élevé depuis quelques jours, aucun touriste n’est habilité à descendre. Petite déception, après on y pouvait rien et il en est surement mieux ainsi. Choukran nous a fait une démo quelques minutes après, on a donc pu apprécier autrement ce spectacle. Mais en discutant par la suite avec d’autres voyageurs, il semblerait qu’il ne soit plus possible de voir les « blue fire » mais qu’ils continuent de le mettre au programme.

Sunrise Ijen
Lever de soleil à Ijen

En suit le lever de soleil, moins impressionnant que Bromo, et les explications des conditions de travail des mineurs par notre guide. Ca nous a réellement attristé, on n’imaginait pas ça, en fait on imaginait rien ce qui nous a d’autant plus choqué. Choukran est lui aussi un mineur et guide pour se faire plus d’argent. Après notre redescendre, il remontera et attaquera sa journée.

Elle est composée de 2 descentes dans le cratère pour extraire le soufre : 100 kilos sur les épaules à la force des jambes. Il n’en fera que 2, le maximum que chaque mineur peut effectuer. Il est payer 1 000 Rp par kilo ce qui équivaut à 13 € la journée pour les deux remontés. En plus des remontées, il faut ajouter le chemin pour se rendre au cratère, pour descendre au cratère, remonter avec le soufre, le casser pour le faire entrer dans des sacs, rebelotte puis la redescente jusqu’au parking. Et en plus il fait guide !! Ca nous a sidéré ! Il a 43 ans, deux enfants. C’est respectable.

Après notre descente plus rapide, il faut compter 1h30 pour rejoindre Ketapang où nous avons pris le ferry.

Ferry de Ketapang pour Bali

Le passage de Java à Bali n’est pas compris dans le tour, il faut donc te débrouiller en solo, pour info, le ferry est de 8 500 Rp ( 0,50 cts).


Résumé de notre trek Bromo – Ijen :

Day 1

  • Train Yogyakarta à 8h (trajet env 8h) – arrivée à Probolinggo vers 17h (soirée libre)

Day 2

  • Départ 3h en Jeep Guesthouse (env 45 min) – Viewpoint (env 2h au sommet)
  • Départ 6h30 du View point (trajet env 20 min) jusqu’au Parking Bromo
  • Marche à pied, ascension volcan Bromo et retour parking à 8h
  • Retour en Jeep à la guesthouse à 8h30 (temps libre)
  • Départ guesthouse en mini van à 10h (check out) (trajet env 1h30) – arrivée à Probolinggo vers 11h30
  • Départ Probolinggo en mini van à 12h (trajet env 7h) – arrivée à Sempol Village vers 17h

Day 3

  • Départ 1h en mini van (check out) (trajet env 1h) – arrivée parking Ijen vers 2h
  • Ascension env 1h30 jusqu’au cratère
  • Blue fire à 03h30 et lever de soleil, photos, etc jusqu’à 7h30
  • Descente env 45 min jusqu’au parking
  • Départ parking à 9h30 en minibus (trajet env 1h00) – arrivée à Ketapang vers 10h00

Ferry de 10h30 – 11h (env 30 min)

Résumé en chiffre de notre trek :

Prix par pers :

Chambre basique, classe économique incluant les tickets de train, transport Yogyakarta – Bromo – Ijen, les guesthouses, les transport en Jeep, les guides et les masques.

  • 865 000 Rp soit 53,80€

Le prix n’inclut pas les frais d’entrées (Bromo : 220 000 Rp/pers (13,70€/pers) – Ijen : 100 000 Rp/pers (6,30€/pers)), les repas, les boissons, les chevaux, les taxis, les achats, bus et ferry pour Bali.

Total dépensé pour le trek par pers :

865 000 Rp (53,80€) + frais d’entrées 320 000 Rp (20€) + dépenses repas/boissons 90 000 Rp (5,60€) + ferry 8 500 Rp (0,50 cts) =

1 360 000 Rp soit env 80€ (soit environ 26€ par jour)


Notre avis

Nos avis sur ce trek : Ce fut un moment particulier et rempli d’émotions. On passe par l’émerveillement, la colère puis le soulagement, le réconfort. Oui il est permis de pleurer et d’insulter le monde entier face à la difficulté mais tu peux aussi en rire par la suite car la douleur s’efface pour laisser place à la joie. Notre coeur se tourne plus vers Bromo pour sa beauté. Cependant, nous avons été touché et choqué par Ijen et les conditions de travail des mineurs.

Prochaine étape : Le sud de Bali

Retrouvez toutes les étapes de notre voyage en Indonésie

8 1 2 3 4 5 6 7 9 12 13 14 11 10

Vous en pensez quoi?

    • Hello Lydie,
      Oui nous l’avons trouvé à Yogyakarta : l’agence s’appelle Losari tour and travel elle se trouve sur la rue Prawirotaman street. Il y a d’autres agences dans cette rue, c’est le meilleur qualité prix que l’on est trouvé et qui nous convenait le mieux 🙂
      Au plaisir,
      Randy et Valentine

Dites nous tout

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *