Visite de Singapour en 2 jours

Nous quittons l’Indonésie pour découvrir avec hâte cette cité état. Pour le coup, nous avons aucun pays de comparaison et surtout aucune idée de ce qui nous attendait. Seulement des bribes de récits de voyageurs trouvés en parcourant Internet à la recherche d’images. Étrange, certains sont tombés amoureux de cette ville et au contraire d’autres la détestent. Pourquoi ? Mais qui es-tu Singapour ?


Singapour, cité-état 

visiter singapour 2 jours

Singapour est bien un pays à part entière ou plutôt une ville-pays qui accède à l’indépendance en 1965. Cependant, personne ne croit en son avenir qui se trouve ruiné par les précédentes occupations. Ce petit bout de terre est alors dépourvu de ressources naturelles et se voit donc totalement dépendant concernant son approvisionnement de ses voisins. Et pourtant …

En moins de 30 ans, Singapour a réussi à devenir le port le plus important du monde avec son emplacement stratégique ainsi qu’une cité plus que prospère économiquement avec une population multi-culturelle et un sentiment d’unité nationale très fort.

Nous avions un peu d’appréhension face à l’image d’une ville imposante et aseptisée. Cependant, l’inverse se produit durant notre visite de Singapour, et nous en sommes tombés sous le charme.

rue de singapour batiment coloré

Singapour respire! C’est étrange de dire ça, mais il n’y a pas de sentiment d’étouffement face à ses énormes buildings, il n’y a pas de “trop”. La ville est pensée et réfléchie. De ce fait, on se sent bien. Elle est moderne, bétonnée c’est sûr mais étonnamment très verte aussi. Les routes sont larges voir très larges. Le neuf côtoie l’ancien. La population est bienveillante et il y a un melting pot culturel comme nul part ailleurs.


Formalité d’entrée 

terminal 1 immigration Singapour

Pour entrer sur le sol Singapourien, aucun visa n’est nécessaire pour les séjours de moins de 30 jours (pour les français). Nous n’avons pas eu de soucis au passage des douanes, ça été très rapide. Aucun échange de parole ni aucunes demandes d‘informations concernant notre sortie de territoire ou notre logement dans la ville. Nous avons été très surpris de la rapidité et de la facilité de notre entrée sur le territoire. Peut être parce que nous sommes arrivés à 4h du matin… 

Cependant, nous étions préparés à affronter les soit-disant douanes les plus strictes d’Asie. Au cas où, pense à prévoir :

  • passeport valide d’au moins 6 moins ou plus
  • un billet aller-retour
  • ou un billet de “continuation” avec une preuve d’entrée dans la prochaine destination
  • des fonds suffisants sur son compte bancaire.

Formalité d’usage

formalite entree singapour

La devise de Singapour est le dollar Singapourien 1 SGD = 0,66 centimes d’euros.

Il y a des ATM (distributeurs) partout dans la ville, et dans toutes les stations de métro. Les bureaux de change sont également présents en nombre (au cas où, celui de Mustafa Center est ouvert 24h/24h). 

Il faut noter que Singapour est une ancienne colonie britannique, la ville a gardé des traces du passage des anglais, notamment avec ses prises électriques qui sont du type “G”. Un adaptateur universel est donc nécessaire.

Mais c’est aussi à Singapour que tout l’équipement électronique est 20% à 30% moins cher que d’autres endroits dans le monde. Donc pas de panique si tu l’oublies, de nombreux centres commerciaux sont remplis de magasins de proposant exclusivement ce genre de matériel.


Quel budget pour deux jours à Singapour ? 

La question un peu épineuse quand on parle de Singapour. Qualifiée comme la “petite-suisse” d’Asie, la cité- état possède une grande richesse. En effet, une famille sur six est millionnaire. Cependant, de grandes inégalités sont présentes, avec certains quartiers pauvres.

Activités

Nous nous sommes bien débrouillés, enfin ce n’est pas si dur car à Singapour une grande majorité des activités est gratuite. Quand nous parlons d’activités, c’est plutôt la ville en elle-même qui est une attraction. A chaque coin de rue, une ambiance différente. Des buildings gigantesques et des maisons coloniales l’avenue suivante. L’architecture est très variée ce qui fait que la balade à pied n’est pas monotone.


Logement

rue velo quartier singapour

Nous logions dans une guesthouse (The Little Red Dot Backpackers) avec petit déjeuner inclus située près de Little India, un quartier central où l’accès au métro est rapide. La nuit est à 11€ par personne dans un dortoir. Pour Singapour c’est plus que bon marché et bon rapport qualité-prix ainsi que l’une des moins chères.


Nourriture

Un des nombreux food courts présents dans chaque quartier

Nous mangions principalement dans des food courts : grande place où se mêlent plusieurs dizaines de restaurants locaux, les tables se situant en son centre, la population mange ensemble. Dans chaque quartier, il y a au moins deux ou trois food courts typiques (situés au rez-de-chaussée des centres commerciaux), c’est à dire dans le quartier chinois, ce sera des food courts chinois ect…

Bien meilleur que les restaurants ”en dur”, on a la possibilité de goûter plusieurs spécialités et de s’installer avec les locaux pour des discussions percutantes sur nos spécialités locales. Nous mangions en moyenne pour 10-15$SG à deux des bons plats savoureux. Quand on cherche plus local et moins touristique, c’est moins cher et bien meilleur.


Transport

transport singapour

Notre principal transport est nos jambes. Nous avons pratiquement parcouru 15km par jour pendant notre visite de Singapour… Oui je sais ! C’est beaucoup et avec du recul on ne le regrette pas (peut être juste le lendemain). Quoi de mieux que de découvrir et de se perdre dans les quartiers de Singapour. 

Notre deuxième moyen est sans nul doute le plus pratique : le MRT (ou métro). La ville possède un réseau très bien desservi et surtout très propre avec de belles stations. Les wagons sont spacieux, les gens polis, on laisse sa place aux plus vieux, femmes enceintes, … personne ne te pousse et on respecte ceux qui descendent, puis on monte … C’est normal en fait ! Nous avons pris la Singapour Tourist Cart : elle coûte 10$SG pour un jour, 16$SG pour deux jours et 20$SG pour 3 jours par personne (une caution de 10$ est aussi à récupérer à la fin de ton séjour). Elle donne l’accès en illimité au métro et aux bus (certains à double étage et entièrement vitrés) pendant la période donnée. Vraiment pratique ! 

Le métro le plus propre au monde

Il existe une autre carte “EZ” qui fonctionne par rechargement. Le prix de ton trajet dépend de la distance. Donc plus ta destination est éloignée plus tu paieras cher.

Les taxis pratiquent de bons prix (moins chers que Paris) et sont en majorité honnêtes.

Il y a aussi les « bumboats », petits bateaux qui permettent de visiter la Cité-état de l’intérieur (départ à Clarcke Quays avec River Cruises). Nous ne l’avons pas fait mais apparemment ça vaut vraiment le coup à la tombée de la nuit.


Règles à respecter 

Le contrôle aux frontières est très stricte et ferme ce qui fait de cette cité-état, un pays unis avec une diversité et tolérance religieuses.

Notre première appréhension concernant cette ville est sans nulle doute le nombre de règles qu’elle comporte. La présence policière est omniprésente avec des caméras partout et ses habitants qui veillent au grain. Petite anecdote, Randy en récupérant son portable dans la poche a fait tomber un petit papier, nous n’avions rien vu sur le coup, mais trois personnes sont venues nous avertir de sa chute et qu’on devait le ramasser … 

Voici un petit éventail à respecter :

  • L’importation de chewing-gum
  • Traverser au feu rouge et hors des zones prévues à cet effet
  • Ne pas tirer la chasse dans les toilettes publiques
  • Laissez traîner des déchets
  • L’interdiction de fumer dans les rues. Des espaces dédiés sont signalés par un cendrier.
  • Les cigarettes électroniques ne sont pas permises non plus.
  • L’homosexualité est techniquement interdite mais tolérée.
  • L’ivresse publique est sujette à de fortes amendes
  • Boire de l’alcool en public entre 22h30 et 8h  (saufs lieux désignés comme restaurants, bars, etc.) est sujet à de lourdes contraventions. Les quartiers de Little India et de Geylang sont encore plus stricts, pas d’alcool sur les lieux publics les week-ends et jours fériés.

On s’attendait donc à être controlés constamment, nous faisions très attention. Mais après plusieurs heures, nous nous sommes rendus compte que ces règles étaient respectés à 80%. Certains rebelles machouillaient un chewing-gum ou d’autres traversaient au rouge …Tout le monde semble en accord avec ces règles, la ville est donc dans une bonne “vibe”.


Que faire à Singapour?

Le début de cette étape commence bien mal avec un retard de plus de 5h au départ de Bali qui nous a valu une arrivée à 6h du matin à la guesthouse….

C’est donc un peu fatigué mais avec une grande excitation que nous partons, après quelques heures de sommeil, découvrir les premiers quartiers typiques de cette mégalopole.

Premier jour à Singapour:

Little India

little india maison coloré singapour

Nous sommes tombés sous le charme de ce quartier aux habitations colorées, des femmes arborant de beaux saris et des bijoux dorés, aux fortes senteurs d’épices et de collier de fleurs mais aussi de cuisine typique.

Nous avons parcouru le quartier à pied, le but étant de se perdre volontairement pour découvrir ses ruelles à taille humaine où se croisent riches hommes d’affaires en costard et vendeurs de souvenirs sur les trottoirs propres.

Côté shopping, le célèbre “Mustafa Center” propose tout et n’importe quoi, chaque étage est dédié à un thème : vêtement, produits cosmétiques, … le tout avec des prix relativement bas pour Singapour.

Musta center

Côté nourriture, le Tekka Center est la place pour les amoureux de bouffe indienne. Un énorme food court se trouve au rez-de-chaussée avec environ une cinquantaine de restaurateurs de rues proposant la meilleure nourriture indienne que l’on ait testé. Pour une dizaine de dollars singapouriens, comptez deux naans, deux plats et deux boissons pour deux.

stand nourriture little india

Côté visite, le fameux temple Sri Veeramakaliamman, dédié à la déesse Kali, était fermé lors de notre visite. Cependant l’architecture extérieure laisse prévoir une visite intérieure riche en couleurs. C’est un des plus anciens mais aussi le plus fréquenté des temples hindouistes de Singapour (gratuit)

temple Sri Veeramakaliamman

La maison Tan Teng Niah est aussi connue pour être chinoise et remplie de couleurs. Située dans l’extrême centre de Little India, les rues adjacentes sont très fréquentés et de nombreux shops nous plongent un peu dans l’Inde profonde.


Arab Street

Non loin de Little India se situe ce petit quartier. On se croyait dans une galerie d’art à ciel ouvert. Tous les murs sont parés d’oeuvres de personnes anonymes. L’atmosphère est agréable, on se croirait dans une station balnéaire flambant neuve sans la mer à côté.

Le point de repère est sans nul doute la grande mosquée Masjid Sultan visible à trois rues aux alentours. Également fermée lors de notre visite car c’était le temps de prières pour les fidèles (gratuite)

Il est aussi possible de manger des spécialités arabes dans les nombreux restaurants entourant la mosquée.


Garden by the Bay

vue gardens by the bay

Nous continuons notre visite en prenant la direction en métro de ce célèbre jardin connu pour ces Supertrees. Vraiment impressionnant, le jardin est vraiment bien entretenu et il y a une sacrée quantité de végétaux là dedans. Le jardin est gratuit, sauf les deux dômes (Cloud Forest – 28$SG et Flower Dome – 22€SG) sont payants. La nuit tombant nous souhaitions privilégier le spectacle de lumière (deux passages 19h45 et 20h45) se déroulant sur les Supertrees Grove. Belle expérience d’autant que nous avions déniché une place d’exception ce qui nous permet d’avoir l’énorme Marina Bay Sand en fond d’écran.

Il faut savoir que ces Supertrees n’ont pas en premier rôle celui d’attractions touristiques. La ville les a mis en place dans un but écologique : ils permettent de recycler l’eau de pluie, servent de panneaux solaires et de ventilation pour les bâtiments adjacents.

garden by the bay night

Retour à la guesthouse pour une belle nuit de sommeil et une autre journée qui commencera par le dernier quartier typique de Singapour.


Deuxième jour à Singapour:

Chinatown

Nous continuons notre visite le lendemain par le quartier Chinatown. Très chinois et très prisé par les touristes du même pays, nous avons été séduits par les couleurs et l’ambiance de ce quartier. 

Côté gourmand, nous avons été happé par l’énorme food court se situant au premier étage du Maxwell Food Center. Une quantité de restaurateurs innombrables sont présents pour faire partager la nourriture typique ! Un vrai régal pour les papilles, nous avons pris 4 plats pour deux pour seulement 15$SG – boissons incluses.

Côté visite, le Buddha Tooth Relic Temple a retenu notre attention. D’apparence magnifique, l’intérieur est encore plus spécial. Construit en 2007, l’usure n’a pas encore eu raison de son architecture. Son nom est dû à la dent de Bouddha exposé au dernier étage. Il possède également le plus gros moulin à vent du monde. (Gratuit)


Clarke Quay

clarke quay singapour

Un décor de Disneyland. C’est ce qui nous a sauté aux yeux en premier lieu. Cette rue où se trouve les “maisons” ou plutôt bars ressemble à une mise en scène sortie tout droit du fameux parc d’attraction. Sympa pour se balader et découvrir une autre facette de la cité-état et surtout pour la vue sur les énormes grattes ciels.

Par chance en se promenant sur les rives (entre Clarck Quay et le Merlion) nous sommes tombés sur une foule s’agglutinant autour d’une route barrée. Il s’agissait d’un entraînement de la ville (dédié aux enfants) pour sa fête national le 8 Août. Nous avons donc eu un avant goût ou plutôt l’étalage de l’armée devant nos yeux … Des tanks, tous les corps militaires, les pompiers, policiers, des lances missiles ainsi que leurs plus beaux missiles présentés dans des draps de soie, des bateaux (sur la terre) … pendant une heure et le must du must, des avions de chasse passant à plusieurs reprises ainsi qu’un énorme hélicoptère cargo à double hélice traînant un drapeau gigantesque de Singapour. On est resté bouche bée pendant tout le spectacle.

Et bien sur quand on pense que c’est terminé, Singapour finit de t’achever en te proposant en toute simplicité un énorme feu d’artifice donnant sur le Marina Bay Sand. Nous étions juste à côté du Merlion, le symbole de la ville représentant un lion avec le corps d’un poisson (ville terre – mer).

Feux d'artifice singapour

D’autres activités à faire à Singapour

  • Marina Bay Sands, hôtel de luxe où un énorme “paquebot” est installé au sommet de ses trois tours ainsi que la plus chère piscine à débordement du monde.
  • Quartier du Bugis
  • Le Zoo de Singapour, l’un des plus beaux parcs animaliers du monde
  • Le Jardin Botanique, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO
  • La Singapore National Gallery
  • l’Asian Civilisations Museum 
  • Le National Museum 
  • Mini-croisière le long du fleuve par River Cruise (à faire au coucher du soleil)
  • MacRitchie Reservoir Park et son pont suspendu
  • L’île de Sentosa avec son Universal Parc Studio
  • La reposante île de Pulau Ubin


Notre avis

Nous avons vécu une belle étape à Singapour loin des à priori que l’on avait. Singapour nous a scotché par la beauté et la diversité de ses quartiers. Un mélange cosmopolite marqué, fait que l’on ressent un sentiment fort d’une nation unie. Chacun a sa place et tout le monde se respecte. La propreté de la ville et son hyper modernisation en font un ensemble parfait … Trop parfait, ce qui nous a semblé que quelque chose clochait, peut être un pays trop faux ou trop surfait ? … Expérience à retenter.

Prochaine étape : Melacca, en Malaisie

Dites nous tout

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *