Malacca, les couleurs de la diversité

Après nos trois jours assez physiques à Singapour, nous clôturons cette belle page de la petite île au Sud de Malaisie pour s’attaquer au pays en lui-même. Nos backpacks se posent dans la petite ville de Malacca, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

itineraire singapour malacca bus

Comment relier Malacca de Singapour ?

bus de Singapour à Malacca

Plusieurs options sont possibles : passage par les airs, par l’océan et par la terre. Nous choisissons cette dernière, beaucoup moins chère que ces deux autres voisines. Le voyage se fera donc en bus.

Une fois le ticket booké sur le site busonlineticket.com un jour à l’avance, nous nous dirigeons à l’arrêt que nous avons choisi : Queens Street. Le trajet s’est déroulé sans encombres dans un bus très confortable, climatisé avec beaucoup de place pour nos jambes. 

Nous sommes partis à 18h00 pour une arrivée à 22h. Le trajet nous a coûté 17$SG par personne avec une assurance (optionnel) pour nos bagages.

Le passage des douanes singapouriennes puis malaisiennes a été très rapide, à peine 10 min pour les deux. Attention, il ne faut pas trop prendre son temps, le bus n’attend pas, c’est un peu à la chaîne mais les bureaux des douanes sont aménagés pour un passage sans difficultés. 


Malacca, une architecture coloniale colorée

Nous sommes donc arrivés tardivement dans notre guesthouse pour pouvoir passer une courte nuit et enchaîner directement le lendemain par une visite de la ville en vélo.

ballade velo Malacca

La location est de 10 RM (2€) par personne pour des vélos plus ou moins confortables mais qui font l’affaire.


Old Melaka City

Il faut savoir que Malacca (ou Bandar Melaka) est la capitale de l’État côtier du sud-ouest de la Malaisie. Nous logions dans son centre sur la principale artère de Chinatown : Jonker Walk. Elle est renommée pour ses boutiques d’antiquités et son marché nocturne. 

Le centre de la ville est décoré par beaucoup d’oeuvres d’artistes sur les murs ce qui rend la balade agréable et joyeuse.

Le début de notre promenade a démarré autour des berges. La ville est séparée par un long canal très agréable en soirée où tous les bars ouvrent pour que les touristes et locaux se mélangent autour d’une bière.

vue fleuve Malacca

Nous avons parcouru ces petites ruelles et arpenté d’autres beaucoup moins touristiques où le charme de cette ville s’intensifie : beaucoup moins de monde (de chinois surtout) et une cité beaucoup plus typique et locale s’offre à nous. De loin, nous apercevons les grands buildings apparaitre, la ville plus actuelle et plus jeune construite en périphérie du coeur ancien.

boutique vieux mallacca

Ville fantôme ?

malacca ville deserte

Nous avons surtout été marqué par l’absence de restaurants … Alors oui ils étaient bien là mais fermés. Seulement un tous les 5 kilomètres et encore. Vraiment étrange mais apparemment normal, ils ouvrent le soir. Cependant, pas plus de succès, nous trouvons seulement quelques uns réservés aux touristes friqués et d’autres pratiquant des prix excessifs. Nous préférons manger avec les locaux et pour quelques ringgits dans des food courts.

Notre trouvaille d’exception : Le food court Jonker Street Hawker Centre où nous avons mangé un Chopstick Chicken sauce champignon incroyablement bon. On a mangé là tout notre séjour, une dizaine de restaurateurs sont présents.


Que faire à Malacca ?

The Stadthuys et Christ Church Melaka :

Christ Church Melaka

Une place centrale avec d’énormes bâtiments rouges. Il s’agit de la maison du Gouverneur construite au 17ème siècle ainsi que la plus ancienne église hollandaise de la côte Est. Leur couleur est dû aux passages des différentes colonisations (portugaise, hollandaise puis britannique)


Tuk Tuk à la Jacky Tuning : les trishaws

C’est aussi sur cette place que tu pourras trouver l’activité phare de Melaka : une balade très kitsch dans une sorte de tuk tuk sur fond sonore (musique des années 90 poussée à fond). Ils sont décorés de manière excentrique mais c’est la nuit que c’est le plus intéressant car ils ont tuné leurs petits véhicules, on était mort de rire, les touristes en raffolent. 

Il me semble que c’est environ 40 RM (8€) pour une balade complète de la ville, bon on ne garantit pas ton niveau de crédibilité par la suite.


Colline Saint Paul

Derrière cette place se trouve une colline où les ruines de l’église du même nom sont conservées. Rien de fou mais la bâtisse a gardé un certain charme.


Porte de Santiago

Porte de Santiago

Impossible de ne pas chanter la fameuse chanson. Cette porte au pied de la colline est la seule partie de l’ancienne forteresse portugaise qui subsiste encore de nos jours.


Jalan Kota

Cette rue pavée est connu pour ses nombreux musées donc le Musée de l’Islam et celui des répliques d’engins de guerre. Nous avons pu monter (contre 5RM – 1€) dans le premier avion de combat et faire des selfies endiablés à la place des pilotes. A part ça, rien d’intéressant.


Église Saint Francis Xavier

Église Saint Francis Xavier

Vestige de la colonisation, cette église aussi étrange soit elle, penche. Impossible de retranscrire cela en photo. Fermée au public.


Cheng Hoon Teng

Cheng Hoon Teng malacca

Le plus vieux temple chinois de Malaisie, c’est aussi le plus beau que l’on ait fait. La visite est gratuite. Malacca est remplie de l’influence chinoise avec de nombreux lampions dans les rues ainsi que de dragons et guerriers en peintures. Sur certaines maisons, nous pouvons voir des sinogrammes ainsi que des caractère chinois. Le tourisme de la ville est clairement orienté dans leur sens.


La mosquée flottante : Masjid Selat Melaka

Masjid Selat Malacca

On s’est posé la question si les créateurs d’Aladin ne s’était pas inspirée de cette magnifique structure. Le port de l’hijab et de la burqa est obligatoire( gratuit). Cependant, seulement les côtés de la mosquée sont accessibles, l’espace au centre est réservé aux fidèles pour la prière. La mosquée est apparemment encore plus magnifique au coucher du soleil !


D’autres activités à faire à Malacca :

  • Kampung Kling Mosque
  • Sri Poyyatha Vinayagar Moorthi Temple
  • Croisière avec Melaka River Cruise
  • Maritime Museum (dans un énorme bateau de pirate)
  • Taming Sari Tower Malacca
  • Princess Hang Li Poh’s Well
  • Malacca Island hopping

Notre avis

En conclusion, Malacca est un bon début pour ce pays qui nous laisse présager que du bien. Une bonne diversité de nourriture qui régale nos papilles, pour tous les goûts et tous les choix. Cette ville est animée par l’omniprésence de couleurs et d’art parsemés dans ses ruelles mais aussi par l’absence de vie locale en son centre (tout pour le touriste) ce qui en fait une sorte de cité une fantôme (où du moins pendant notre passage).

Prochaine étape : L’île Tioman

Vous en pensez quoi?

Dites nous tout

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *