Au coeur du parc national Taman Negara

jungle taman negara

Nous quittons enfin les îles pour aller cette fois-ci au cœur de la Malaisie dans la jungle épaisse du plus grand et du plus vieux parc national de la péninsule, « Taman Negara ».


Comment relier Taman Negara des îles Perhentians ?

Arrivés à Kuala Besut, ville côtière et point d’accès pour rejoindre les îles par ferry. Nous nous sommes mis en tête de prendre notre ticket de bus dans la même agence que celles qui nous a fait un bon prix pour rejoindre les îles à l’aller ( voir l’article )

Nous avons pris le ferry de 8h au départ de fisherman village (îles perhentians) pour une arrivée à 8:45 à cette fameuse agence.

Le prix annoncé est le même partout : 80 Rm (17€) par personne.

Taman Negara iles Perhentians bus

Cependant, nous croisons notre futur chauffeur qui nous accoste dans la rue avec un prix défiant toute concurrence : 70  Rm (14,80€) par personne.

Le trajet s’effectue en 7 h environ … Et oui, il n’y a pas de route directe, il faut faire une longue boucle dans plusieurs mini-vans. On a changé 4 fois, mais impossible de se perdre, c’est une organisation bien huilée.

Le trajet se termine à Kuala Tahan, la petite ville située au cœur du parc national.


Taman Negara, le géant vert

parc national taman negara malaisie

Cette immense étendue verte signifie littéralement parc national en malaisien. Elle se trouve être la plus ancienne forêt tropicale du Monde : 130 millions d’années à elle seule avec pas moins de 4 343 km2 de superficie !

Au cœur du parc Taman Negara, il est possible de croiser des éléphants, des rhinocéros et des tigres de Sumatra, des sangliers, des chevrotins, des millions d’oiseaux colorés ainsi qu’une vie aquatique riche et une flore sans pareil.

Nous avons été rapidement séduits par cet éventail et les possibilités de randonnées. Alors oui faut pas se mentir, si tu te rends dans un lieu comme celui-ci, c’est pour faire des treks dans la jungle, dormir dans des grottes, et suer des litres d’eau à cause de la chaleur étouffante.


Balade hors des sentiers battus 

sentier jungle malaisie

Nous avons logé dans une petite maison Tahan guesthouse (mettre le lien affilié booking) située dans l’extrême centre. Idéalement situé, l’accès au parc est rapide.

Pour se rendre dans le parc, il suffit de traverser la rivière rien de plus simple. 

Pleins de bateaux sont disponibles pour effectuer cette traversée de 10 secondes au tarif de 1 Rm (0,20 cts) par personne.


Il est recommandé de prendre des guides.

Nous ne sommes absolument pas d’accord avec ça, les sentiers sont tous balisés. Nous avons volontairement choisi de nous débrouiller par nous-même avec les cartes imprimées que fournissent les autres guesthouses (il suffit de les demander.). Il faut juste être un minimum débrouillard et savoir lire un panneau puis c’est bon ! Après les guides te permettent aussi d’en savoir plus sur la faune et la flore environnante.

Cependant, nous avons pris les chemins indiqués et nous avons fait une légère sortie de route, mais avec Maps.me. Pour exploiter plus en profondeur, il faudrait effectivement un guide. 

Notre petit tour a duré 5 heures avec un niveau facile à moyen. Prévoir de bonnes baskets.


Activité phare : dormir dans les grottes 

Tu le verras dans toutes les agences, le must to do, c’est de passer la nuit dans une immense grotte en mode survie. Le trek s’annonce sur deux jours. Premier jour 8 km de marche dans la jungle puis arrivée au camp dans la grotte, installation du matériel. Nuit sur place. Le lendemain retour toujours 8 km avec une escale à l’Orang Asli village (voir plus bas de quoi il s’agit).

Tu pars avec tout le matériel sur toi, il est fourni par le guide. Nous avons vraiment hésité pour le faire. D’autres treks plus longs sont possibles comme 3jours/2nuits, ou encore d’autres plus personnalisés. Cependant, il faut mettre la main au portefeuille.

Nous trouvons que ça dénature et ce n’est plus une expérience insolite, mais un regroupement touristique.

Finalement, ce sera pour une prochaine fois. Notre choix a été orienté par le fait que nous ne souhaitions pas être 100 dans la grotte la nuit.


Orang Asli Village 

C’est un village nomade d’aborigènes, les premiers natifs de ce parc national. Les Bateks (le nom de leur tribu) survivent de la chasse/pêche et de la cueillette. Ils fabriquent tout de leur main, chassent avec des sarbacanes contenant des flèches empoisonnés et pêchent avec filets en lianes. 

À l’origine, ils étaient itinérants et autodidactes. Aujourd’hui, ils sont forcés à rester sur place pour animer les visites touristiques.

Nous ne sommes absolument pas pour ce genre de pratiques. Déjà choqués par les Long Neck dans le nord de la Thaïlande (femme au long cou portant des anneaux autour de celui-ci pour soutenir leur colonne), nous ne souhaitions pas réitérer l’expérience.

De plus, le petit groupe de Français avec qui nous étions sur les îles Perhentians ont pu le faire et ont été très déçus par ce qu’ils ont vu. Au final, tout est orchestré pour simuler ces vieilles coutumes. Pas très authentique et les groupes s’enchaînent…. Bref à toi de faire ta propre opinion.


Pause papillons & sangsues

alerte papillon

Attention aux sangsues qui se glissent sous les chaussettes. Pas de panique, leur “piqûre” est indolore. Il faut attendre qu’elles aient terminé leur affaire, et elles s’enlèveront d’elles-mêmes. Il n’est pas conseillé de les arracher, car ton sang pourrait mal coaguler après.

Pour les papillons pas de soucis, ils sont inoffensifs..


Carte et tarif du parc Taman Negara

Il est important de se rendre dans le petit cabanon (à l’entrée des sentiers – N°1 sur la carte) où sont délivrés des permis pour se balader et des autorisations de port pour les appareils électroniques. 

Le permis est à 1 Rm (0,20 cts) par personne et 5 Rm (1€) pour chaque appareil. Nous avions déclaré seulement notre appareil photo (pas nos téléphones). Les rangers ne sont pas très regardants, par contre si tu ne l’a pas, c’est sanction directe !


Que faire à Taman Negara ?

La Canopy Walkway

Canopy Walkway Taman Negara

C’est un peu l’activité la plus connue : c’est la plus longue canopée (pont suspendu) du Monde. 600 mètres de long sur 40 mètres de hauteur à travers la jungle. Bon, nous étions malchanceux ce jour-là, il était fermé pour réparation. 

Monter au sommet du Bukit Teresek

Belle randonnée, la plus accessible, point de vue à 400 m d’altitude. La vue offre un panorama dégagé sur une grosse partie de la forêt depuis les hauteurs. Cependant, on ne va pas vous mentir, la vue n’est pas si impressionnante, mais la balade est sympa.

Explorer les Bumbuns

Bumbuns taman negara parc

Durant les randonnées, tu pourras tomber sur des Bumbuns : ce sont des postes d’observation montés sur pilotis. Le plus accessible est celui de Bumbun Tahan.

Un trek de Nuit

Oui, tu lis bien, des guides t’emmènent durant la nuit à pied pour découvrir la jungle d’une autre manière. À choisir, ça aurait été cette activité que nous aurions bien voulu payer. Cependant, Valentine est une flipette donc on passe notre tour. Cependant, il est possible de le faire en 4×4.

Des treks dans la jungle

Pense à prévoir beaucoup d’eau, au minimum 1,5 L par personne. Même si tout est couvert par les arbres, il fait une chaleur écrasante et on se déshydrate rapidement.

Des tours en bateaux avec baignade

Proposés par les agences, il est possible de se baigner pour les plus courageux. Nous n’avons pas tenté l’expérience malgré la chaleur.

Une idée des prix des activités

  • Jungle trekking : 35 Rm – 9 € (4h) / 9 Rm – 1,80€ : en solo et plus de liberté
  • Rapid shooting : 40 Rm – 10.3 € (1h)
  • Visit Orang Asli Village : 45 Rm – 11.5 € (4h)
  • Night Jungle Walk : 25 Rm – 6.4 € (1h)
  • Night Safari en 4×4 : 40 Rm – 10.3 € (2h)
  • Trek 2 jours/1 nuit : 230 Rm – 60 €
  • Trek 3 jours/2 nuits : 280 Rm – 72 €

Notre avis

En conclusion, nous avons vraiment aimé cette escale. Nous pensions rester plus. Mais si tu ne fais pas le choix de faire des treks ou de prendre des guides, le tour du parc (de la zone accessible) est bouclé en deux jours. Si nous avions du bon matos, nous serions sûrement partis avec nos sacs en expédition. L’occasion d’explorer en solo la jungle profonde pendant plusieurs jours. Nous recommandons vraiment ce lieu, et d’autant plus sans guide, pour un côté plus aventurier, authentique et moins usine à touriste.

Prochaine étape : Cameron Highland

Dites nous tout

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *